Bambins des bidonvilles

Volontaires, pour être certains de nous rejoindre dans de bonnes conditions, contactez Marie France rayodesol.perou@gmail.com, à bientôt

« Por Los niños del mañana »

enfantNous sommes une association humanitaire. Notre but est d’aider les enfants pauvres des bidonvilles des villes d’Arequipa et Tarapoto au PEROU en réalisant des crèches et des cantines. Initiée il y a une douzaine d’années l’association a depuis 2014 laissé un centre autonome à Arequipa et  entamé la réalisation d’un projet identique à Tarapoto. Ces actions sont financées par des conférences, des  dons et le lancement de boulangeries françaises très appréciées dans le pays.

Dernière mise à jour le 13/04/2018

Actualité

El Albergue Tarapoto

Publié le 19 mars 2018

Les volontaires ça va, ça vient et ils sont plus nombreux à venir à Tarapoto où nous sommes très contents de les accueillir. Récemment nous avons eu le plaisir de voir revenir parmi nous Julien que nous avions déjà connu dans notre première boulangerie.  Il apportait avec lui quelques sympathiques euros que ses petits voisins […]

Lire la suite... 

Vœux de Tifrance

Publié le 3 janvier 2018

Amis des Bambins des bidonvilles je vous souhaite à tous une très belle année. Qu’elle soit pleine de soleil et de petits bonheurs au quotidien . Sans oublier une petite place pour le rêve… Les deux Rayo de Sol à Arequipa comme à Tarapoto vont bien chacun à leur manière et je vous remercie une […]

Lire la suite... 

Des nouvelles de Tarapoto

Publié le 10 décembre 2017

Après les inondations catastrophiques, Marie France a pu participer aux opérations de secours et aider la population dans la mesure du possible en permettant aux gens de se réfugier temporairement dans l’albergo et en participant à la distribution de vivres.     Pendant ce temps, à la Panaderia, deux jeunes visiteurs ont participé à l’activité. […]

Lire la suite... 

UN DRÔLE DE DIMANCHE

Publié le 17 novembre 2017

  Le dimanche 23 octobre fut assez particulier au Pérou, c’était le recensement, voici comment ça s’est passé. La consigne était que la  population devait rester chez elle de 8h à 17h dans l’attente du recenseur. Marie France et Carlos , toujours indisciplinés   ne souhaitant pas rester enfermé, ont décidé d’emmener Annie, une amie volontaire, […]

Lire la suite... 

>> Plus d'actualités